"Aimer, c'est parier"

Catégorie : Critique

Qu'est-ce qu'aimer avec un grand A ? Qu'aime-t-on quand on aime ? Anissa Castel pose les questions essentielles sur l'acte d'aimer. Professeur de philosophie en Khâgne au lycée Fénelon à Paris, l'auteur conduit le lecteur à se poser les bonnes questions sur l'amour, qu'il soit fou, aveugle, exclusif ou plus modéré. Et si l'amour est une folie, peut-être est-ce raisonnable de le voir comme une bonne chose, un état qui enrichit la personne qui aime, le fait mûrir, grandir..."Aimer, c'est parier", déclare Anissa Castel. "On parie que l'autre est "aimable" sans pouvoir expliquer ce qu'il y a de si "aimable" en lui, mais en sentant intuitivement que ce je-ne-sais-quoi ne se réduit pas à un ensemble de caractéristiques objectives." On peut se sentir proche de Pascal, qui dénonce cette folie douce, ou bien adhérer à la philosophie de Platon, qui en fait l'éloge. L'amour serait surtout une étape, conduirait au désir de savoir, d'être en état de curiosité et de découverte, l'amour nous ouvrirait de vastes horizons, si "l'élu(e) est une illusion (...), l'amour nous serait bénéfique au bout du compte", souligne Anissa Castel, qui fait l'éloge d'un "amour actif et sain" à l'opposé de la passion, qui ne serait qu'un sentiment déraisonnable et triste. Tout est affaire de nuance et d'équilibre. Aimer un peu, beaucoup, à la folie...Au lecteur de choisir.

"Aimer un peu, beaucoup...à la folie ?" par Anissa Castel, illustré (superbement) par Christelle Enault, Gallimard jeunesse, collection Giboulées. 10,50 €. Pour adolescents et adultes.