Bécassine revient à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre

Catégorie : Critique

A l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, les éditions Gautier-Languereau rééditent trois titres des aventures de Bécassine. Il s'agit d'albums de 1916 (Bécassine pendant la guerre), 1917 (Bécassine chez les Alliés) et 1918 (Bécassine mobilisée). L'occasion de redécouvrir la petite Annaïck Labornez, héroïne de la Semaine de Suzette,personnage au coeur d'or et plutôt intéressante, contrairement à l'image négative qu'elle traîne comme un boulet. La jeune Bécassine nous entraîne dans un monde en mutation, en route vers la modernité, avec des innovations qui font rêver la jeune Bécassine. Toujours prête à rendre service, elle est à la fois très utile à son entourage et source de bêtises, tant elle peut être maladroite. Ces albums ne manquent ni de personnages fantaisistes ni de scènes pleines de quiproquos. Rien de vieillot dans ces albums consacrés à Bécassine, qui fêtera ses 110 ans l'an prochain

 

"Bécassine mobilisée", de Caumery, illustrations de Pinchon. Gautier-Languereau, 12,80 €.