Ernesto, à l'école de la vie

Catégorie : Critique

En avril, on célébrera le centenaire de la naissance de Marguerite Duras. Parmi les livres que l'on peut découvrir à cette occasion, il faut citer "Ah ! Ernesto", une histoire imaginée par l'auteur de "L'Amant", publiée en 1971 par les éditions Harlin Quist, et rééditée aujourd'hui par Thierry Magnier. "Ah ! Ernesto" est une histoire pour les enfants, celle d'un petit garçon à l'esprit révolutionnaire, comme le Che. Ernesto, lui, ne veut pas aller à l'école. Marguerite Duras s'est amusée à signer un manifeste contre l'école, en tout cas celle de l'époque. Est-ce que la connaissance passe absolument par la voie du système éducatif traditionnel ? Aller à l'école ? "c'est pas la peine !...dit Ernesto."  Le maître s'inquiète : "Comment saura-t-il quoi que ce soit dans ces conditions ?..." "-Je saurai, dit Ernesto." "Par la force des choses !...En regardant, en découvrant la vie autour de lui, en écoutant, observant...comme un être curieux de tout, comme un amateur de cabinet de curiosité. Etre à l'écoute des choses, avoir de la volonté, être acteur plutôt que consommateur, voilà un peu le message de cet album illustré par Katy Couprie d'une façon originale, sans représenter Ernesto mais plutôt des animaux, des plantes comme s'il s'agissait de planches sorties d'un ouvrage scientifique. L'ouvrage reste à la portée de l'enfant, avec une histoire qui ouvre le regard, a quelque chose d'absurde, d'étonnant voire de déroutant. Ce texte parle de liberté, celle qui animait l'auteur elle-même, dans ses écrits comme dans sa vie.

"Ah ! Ernesto", de Marguerite Duras, illustrations Kati Couprie. Editions Thierry Magnier. 13,50 €.