La Nouvelle-Orléans s'éveille, une vie s'en va

Catégorie : Critique

L'héroïne de ce roman policier, c'est Nola : la journaliste qui tient la rubrique criminelle au Times-Picayune. Cette jeune femme qui a tué l'homme qui l'a violée quand elle avait huit ans et qui traîne de lourds bagages mentaux derrière elle. Dans cette nouvelle aventure, Nola découvre le corps d'une femme dans un parc, un jour de jogging matinal. En la regardant de plus près, elle s'aperçoit qu'elle la connaît, qu'il s'agit de son ancienne professeure de journalisme. Pas de larme à l'oeil pour Nola, femme plutôt froide et révoltée qui, à dire vrai, n'aimait guère cette enseignante.

Pour écrire ses articles, être au plus près de la réalité, Nola va jouer les détectives, se rapprocher du mari de la victime, reprendre les dossiers « chauds » de l'enseignante. Jour après jour, on suit Nola dans son enquête, ses névroses, ses amours, ses mauvais moments lorsqu'elle frôle la mort. La narratrice réussit à évoquer l'univers dangereux, fébrile de La Nouvelle-Orléans, cette ville où l' "On se perd dans la musique, dans le bourbon, dans l'instant présent. Le désir est le moteur qui nous fait avancer", écrit Joy Castro, qui signe ici son deuxième roman. "Après le déluge", le premier, avait permis aux lecteurs de découvrir Nola Céspedes, figure féminine singulière et instable, cachant ses faiblesses derrière une épaisse carapace.

"Au plus près", de Joy Castro. Gallimard, série noire. 21 euros.