Les chats dans l'oeuvre de Balthus

Catégorie : Critique

Le peintre Balthus a toujours été proche des chats. Toute sa vie, ils ont été nombreux à ses côtés. Ce lien très fort est évoqué en détail par l'universitaire Alain Vircondelet, qui nous montre de quelle façon Balthus lui-même a quelque chose de félin et combien « Le chat est partout présent, et même absent, il se devine dans les lisières, regards hors de la toile, et qui scrute ce que nous aussi voyons», écrit l'auteur. « Les chats demeurent avant tout les impassibles témoins de l’apparition. Celle-ci surgit toujours chez Balthus dans le dévoilement de la lumière, dans le déchirement du rideau, lourd et sombre, épais comme les désirs ensevelis ou comme les mystères engloutis que la peinture fait advenir. » La présence de l’animal sur les toiles participent à l’ambiance mystérieuse qui s’en dégage. « (…) le chat est volontiers agressif, les postures sont frontales ou bondissantes, ou bien encore ironiques, comme ce chat portant un toast, narquois et déterminé. C’est que le chat est pour le peintre le signe secret, obscurément évident d’une présence souterraine, d’une force subversive, la clé des enchantements qui initie au dévoilement tant espéré. » En reprenant différents tableaux et croquis de Balthus, l’auteur nous permet d’entrer d’une façon thématique dans l’univers du peintre. Le chat n’est pas un simple détail, un élément posé par hasard sur les toiles. La présence de l’animal est d’ailleurs trop récurrente pour ne pas être essentielle dans l’oeuvre de cet artiste fantastique, qui a peint toute sa vie le mystère, nous faisant toucher du doigt l’invisible et percevoir des scènes ambiguës dans un temps suspendu.

"Les Chats de Balthus", par Alain Vircondelet, Flammarion, 22 €