Récits historiques et de fiction, toute une histoire

Catégorie : Critique

Il y a l'Histoire, les faits rapportés, et puis les histoires que nous nous racontons. La philosophe Myriam Revault d'Allonnes évoque l'une et l'autre dans un ouvrage de la littérature jeunesse. La grande qualité de ce livre est de faire simple et précis et de proposer une réflexion assez poussée au lecteur à travers un texte concentré, qui ne s'apparente aucunement au contenu expéditif d'un dictionnaire. Ce livre a son importance aujourd'hui où il est beaucoup question d'Histoire, de commémorations, de mémoire et même de devoir de mémoire...tout ça dans des discours où tout se mélange parfois. L'auteur explique, définit, illustre de nombreux exemples et s'appuye sur des citations nous renvoyant aussi bien à des historiens comme Thucydide et Georges Duby qu'à des écrivains tels que Stendhal et Victor Hugo. C'est à un travail d'initiation à la philosophie sur les récits, les aventures singulières et collectives de l'être humain, son identité, ses repères et sa façon de prendre part au monde que s'est livrée l'auteur. Spécialiste de philosophie morale et de philosophie politique, Myriam Revault d'Allonnes dirige la collection "Chouette ! Penser" (Gallimard), dans laquelle elle a déjà publié plusieurs titres, dont un sur les hommes et la guerre. S'ajoute aujourd'hui ce petit dernier.

Il faut préciser que "Raconter des histoires, raconter l'histoire" comprend des dessins d'Aurore Callias, illustratrice issue de l'école Estienne. Ses illustrations pleines de détails, de personnages et de vie dégagent une certaine élégance, à laquelle s'ajoute une réelle note d'humour.

"Raconter des histoires, raconter l'Histoire", par Myriam Revault d'Allonnes, Gallimard jeunesse, 80 pages. 10,50 €. A partir de 11 ans.