Une forêt de fantômes

Catégorie : Critique

Le dernier roman de Stéphane Servant démarre très fort. L'auteur utilise des mots et des images qui bousculent, chamboulent et frappent le lecteur en plein coeur. On est à la campagne, dans un univers brutal et violent, en lisière de forêt. Nous voilà embarqués dans une histoire qui a le goût de la terre et du sang.

Célia et sa mère - auteur sur le déclin - rentrent au pays. Elles s'installent dans la maison de la grand-mère, Tina, morte il y a quelques années. Tina connaissait les herbes et la forêt. Pour les villageois, c'était la sorcière, la prostituée, l'indésirable. S'installer au village relève du défi. Célia, adolescente livrée à elle-même s'aventure au milieu des villageois pour connaître la vérité sur le passé, et braver les dangers. Une seule personne attend avec impatience la venue de Célia, c'est la jeunes Alice, enfant maltraitée par un père violent, qui se révèle libre et volontaire lorsqu'elle est au milieu des bois, en accord avec les éléments. Roman puissant où les voix se répondent, "Le Coeur des louves" est un livre de la littérature jeunesse qui s'adresse à un plus large public. Les personnages, qui ont l'art d'évoluer en eaux troubles, ont suffisamment de présence pour hanter le lecteur, au plus fort du jour comme de la la nuit.

"Le Coeur des louves", de Stéphane Servant, Le Rouergue, collection DoAdo. 17,50 €. Dès 14 ans.